photo de la bouteille et du verre

Ninkasi I P A



Brasserie : Ninkasi 267 rue Marcel Mérieux 69007 Lyon France Depuis Ninkasi a grandi, on boit toujours la Ninkasi à Gerland, mais elle est fabriquée à Tarare, 1 avenue Edouard Herriot

Site de la brasserie Ninkasi

Contenance de la bouteille : 75°

Degré : 6°


Mousse : Prodigieuse d'ampleur et de tenue.

Couleur : Ambrée trouble.

Parfum : Nez de houblon.

Goût : Un peu piquant. La mousse est très amère, la bière aussi, mais sans excès dans un certain corps malté.


Note : 14/20



Cette IPA a eu un dégagement de mousse extravagant qui a rempli quatre grands verres. Du coup, la bière était trouble et totalement plate au palais. Elle n'avait pas perdu ses qualités mais était probablement différente.

Avec cette IPA, la brasserie de Gerland continue d'explorer les grands classiques de la bière dans ses bières saisonnières. J'ai oublié la date de cette première dégustation, mais en 2014 on peut constater que Ninkasi avait été précurseur avec cette IPA. Ce style renaissant est le principal phénomène de la brasserie de notre décennie. Il s'agit de travailler sur le houblon, en houblonnage à cru, méthode dans laquelle du houblon est encore ajouté pendant la fermentation. Des variétés de houblons sont mises au point dans ce but avec souvent des notes d'agrumes, principalement entre pamplemousse et citron.

Ces initiales signifient Indian Pale Ale, un type de bière qui avait été mis au point pour être distribuée aux Indes du temps de l'empire britannique. Avant les frigos, pour assurer la stabilité de la bière, il y avait deux moyens, forcer sur l'alcool ou forcer sur le houblon. Le choix de l'alcool avait été fait pour le Russian Stout, celui du houblon pour les Indian Pale Ale, il en résulte des bières avec une certaine amertume, raisonnable pour cette Ninkasi IPA, plus rude pour la Green King IPA.

Nous avons fait une nouvelle dégustation en septembre 2014, la bière avait été brassée à Tarare, elle était issue du lot A3906 à consommer avant août 2014. Les deux ans de cave lui avaient énormément profité, mais l'avaient aussi bien marqué. Elle s'enorgueillissait à juste titre d'une médaille d'or au salon de l'agriculture à Paris, le brassin 2014 à de nouveau été primé, d'une médaille d'argent. La mousse était toujours abondante, la couleur moins trouble, entre ambrée et rousse. Le parfum était très bon, malté avec une pointe liquoreuse probablement due à l'âge. Le goût était délicieux, bien houblonné, à peine épicé sur un bon corps malté.

Retour page d'accueil