photo de la bouteille et du verre

Chimay Bleue

Brasserie : Abbaye de Scourmont rue de la Trappe 294 6483 Forges

Site de la Brasserie Chimay

Contenance de la bouteille : 33 cl

Degré : 9°


Mousse : Assez abondante qui retombe vite, légèrement colorée.

Couleur :  Sombre, reflets rouges.

Parfum : Profond, puissant, malté alcoolisé.

Goût : Intense, profond, parfumé. Goût de malt bien prononcé. Bière très équilibrée: puissance, alcool, parfum. Ronde et longue en bouche, elle dégage une grande chaleur.


Note : 17/20



Les 5 abbayes trappistes belges, proposent toutes des bières succulentes, ce sont les moines qui ont eu le mérite de se transmettre les recettes de bière au fil des siècles depuis le manuscrit antique de Zozyme le Panopolitain contenant une recette, probablement la plus ancienne connue, jusqu'à la brasserie de l'Abbaye de St Gall au VIIIième siècle signant la renaissance au moyen âge de la brasserie. 

Pour ce qui est de Chimay, la petite et très jolie ville ardennaise a fêté ses 500 ans en 1986 alors que la brasserie de l'Abbaye réalisait ses premiers brassins en 1863. Dans les années 1950 le père Théodore a isolé la fameuse souche de levure qui fait encore notre délice aujourd'hui à chaque bouteille de Chimay dégustée.

La Chimay Bleue est depuis plusieurs années distribuée avec des bouteilles millésimées, ce qui est une bonne initiative parce qu'elle reste délicieuse au moins cinq ans évoluant au fil des ans vers un goût plus doux et profond. Pour la Chimay Bleue comme pour beaucoup de bières similaires, un ou deux ans de cave les améliore presque toujours leur faisant perdre une certaine acidité qui nuit au plaisir de certaines Chimay jeunes.

Une bouteille de 2004 bue en 2009 avait une robe brune limpide aux reflets bruns, un parfum malté d'une profondeur et d'une finesse inouie mâtinée d'une pointe de Madère. De même c'est un dense bouillon malté qui s'écoulait doucement en la bouche y, laissant un souvenir de cacao. Elle était déjà beaucoup moins vive et il me semble qu'il était temps de l'ouvrir, en revanche, la profondeur et la présence des malts bruns surpassait toutes les bières plus jeunes. Une nouvelle dégustation de 2012 d'une Chimay de 2007 et d'une de 2008 a montré la 2008 à son sommet, une rondeur magnifique, un très bon goût malté et une pointe de liqueur, la 2007 étant encore plus douce, mais avec moins de corps.

    

Retour page d'accueil