photo de la bouteille et du verre

Rochefort 8

Brasserie : Abbaye St Rémy Rochefort Belgique

Site de l'abbaye de Rochefort

Contenance de la bouteille : 33 cl

Degré : 9°2


Mousse : Abondante, couleur crème qui tient très longtemps.

Couleur : Bière marron assez claire rendue un peu trouble par les fameuses levures.

Parfum : Somptueux, fortement malté, boisé. On ne se lasse pas de la respirer.

Goût : Le goût est intense, succulent de malt. On sent un peu de torréfaction, un coté âpre râpe la langue. Le bout de la langue est enchanté du côté sucré du malt, l'amertume du houblon éclate ensuite sur ses cotés ainsi qu'au palais.


Note : 18/20



La présence des levures en suspension nous fournit l'occasion d'aborder l'intéressant sujet de la fermentation. Sans fermentation, pas de bière, la bière se réduirait à un bouillon de céréales, sucré et savoureux certes mais écœurant et ne procurant aucune ivresse. Les levures propres à la bière, les saccharomyces vont déclencher la fermentation qui va dégrader les maltoses (qui sont des sucres créés lors du brassage) en alcool. On distingue la fermentation haute et la fermentation basse.

La fermentation basse est menée à basse température et les levures
(saccharomyces carslbergensis isolées par la brasserie danoise Carlsberg) précipitent au fond de la cuve. Cette méthode a été mise au point au 19e  siècle et permet une mise en bouteille et une commercialisation immédiatement la fermentation terminée.

La fermentation haute se réalise à température ambiante( en se méfiant de ne pas dépasser la température de 23° au delà de laquelle les levures meurent) et les levures (saccharomyces cerevisiae) remontent à la surface et sont écumées avant la mise en bouteille. Cette méthode oblige à une garde après la mise en bouteille et permet le développement de multiples saveurs presque sans limites du mariage du malt et du houblon travaillés par les levures résiduelles. Depuis on m'a dit que les Trappistes laissaient justement la température monter naturellement durant leur fermentation.

Dans le cas de la Rochefort 8, un vieillissement de 3 ans apporte une douceur et une profondeur de goût magnifique, particulièrement dans le fond qui est gorgé de levure et qui devient prodigieux. La photo mise en ligne est issue d'une bouteille conservée 5 ans, elle était succulente, l'intensité et la profondeur des saveurs maltées était impressionnante.

La brasserie conseille un service entre 12 et 14°, je l'ai servie à 15°, c'était merveilleux.

En 2016, j'ai dégusté une Rochefort 8 jeune, à consommer avant le L19.05.2020, 07:53:21. Trente ans après ma première Rochefort, elle conservait ses qualités, puissamment maltée au nez comme au palais. Par rapport à une bière plus ancienne, elle avait une pointe de fruité vineux. La contre étiquette récemment ajoutée indiquait qu'elle contenait aussi des céréales non maltées.

Retour page d'accueil