photo de la bouteille et du verre

Westmalle Brune Dubbel

Brasserie : Abbaye de Westmalle Antwerpsteenweg 496 -2390 Malle Belgique

Site du bar de l'abbaye (en flamand et anglais)

Site de l'abbaye de Westmalle (en flamand)

Contenance de la bouteille : 33 cl

Degré : 7°


Mousse : Mousse abondante, couleur crème.

Couleur : Bière d'un beau brun orangé.

Parfum : Malté, de caramel.

Goût : Une ample saveur maltée emplit longuement la bouche, une légère amertume se fait ensuite sentir avec des pointes fruitées sur les cotés de la langue.


Note : 16/20



Vu la puissance du malt on pouvait espérer un bon vieillissement, 1 ou 2 ans semble être le mieux car le malt est déjà bien fondu et doux.

Un essai de 8 ans a appelé ces commentaires : robe brune troublée par les levures, parfum d'alcool et de malt doublé d'un faux parfum d'oxydation dû au mauvais vieillissement, le goût est également gâté, légèrement liquoreux, puis un fort goût de malt qui laisse apparaître une certaine amertume. Le trop long vieillissement de 8 ans lui nuit.

Je ne lis pas suffisamment mes fiches, j'ai laissé une bouteille 4 ans en cave pour la déguster en juin 2014 alors qu'elle devait l'être avant le 3 mars 2012. Le parfum oxydé est déjà présent, mais il laisse rapidement place à un parfum de malt et de fruits cuits. Le goût est délicieusement malté. Servie à 18 degrés, elle était excellente, mais il ne faut pas attendre plus. La brasserie conseille entre 8° et 14°, je trouve 14° un minimum.

La Westmalle brune se trouve désormais servie au tonneau dans quelques bars belges, notamment sur la superbe place de Veurne au bar qui jouxte l'Hôtel de Ville. La refermentation en bouteille manque mais l'incomparable goût malté est bien présent.

Les deux bières de l'abbaye de Westmalle sont connues de tous les amateurs, la brune, qui fut la première bière des moines trouve ses origines en 1856 et la recette remonte à 1926 ce qui lui permet d'être synonyme de Trappiste pour de nombreux Belges. Les moines réalisent aussi une extra, mais pour la goûter, vous devrez adopter la règle bénédictine ou pour le moins vous faire inviter à une retraite à l'abbaye, elle vous sera servie au repas de midi.

Retour page d'accueil