photo de la bouteille et du verre

Chouffe Dobbelen IPA Tripel



Brasserie : Rue du village 32 B6666 Achouffe Belgique

Site de la brasserie d'Achouffe

Contenance de la bouteille : 33 cl

Degré : 9°


Mousse : Blanche, très dense, tient infiniment.

Couleur : Blonde limpide et brillante avec une importante remontée de fines bulles.

Parfum : Puissant, houblonné soutenu par l'alcool. Il faut être patient, la mousse l'absorbe au début.

Goût : Incroyablement puissant, la première impression chaleureuse, maltée et alcoolisée est vite débordée par une sévère amertume qui lui donne une ampleur extraordinaire.


Note : 17/20



La brasserie annonce la couleur sous toutes ses formes, Dobbelen veut dire double, les IPA, Indian Pale Ale sont des bières particulièrement houblonnées. Les lettres HOUBLON sont placées en vertical comme un avertissement et le gnome Chouffe salive déjà devant un pied de houblon particulièrement vigoureux. Tripel se rapporte surtout à la quantité de malt.

Pendant des décennies, une majorité de brasseurs se sont ingéniés à descendre de façon imperceptible l'amertume de leurs bières jugée rebutante pour les palais éduqués au soda et au ketchup. L'amertume vient en partie du malt, surtout grillé, on trouve maintenant des malts torréfiés dit "non amer" par opposition à la variété de base qui le serait. Mais l'amertume vient surtout du houblon. Donc, l'équation est simple, il suffit de baisser la quantité de houblon pour obtenir une meilleure bière. Quand il y a abondance et bon traitement du malt, ça nous vaut de très bonnes bières douces, rondes et chaleureuses comme certaines Trappistes ou les Soyeuses.

Mais c'est oublier que le houblon apporte une richesse de saveurs et une sensation de fraîcheur inégalable. Certaines blondes légères se retrouvent sans saveur, d'autres blondes fortes assomment plus sûrement qu'un Whisky et il faut les réfrigérer jusqu'au glaçon pour croire se désaltérer.

Heureusement, certains brasseurs se sont aperçu des qualités du houblon, il est possible d'agrandir les gammes pour plaire à tous et lors d'une rencontre dans une brasserie, je me suis laissé dire que le houblonnage à cru visant à faire ressortir ses saveurs était la grande affaire de la brasserie en cette année 2010. On espère donc que cette Chouffe, tout comme la Hopus de Lefebvre ou la cuvée Saint Gilloise de Cantillon auront de nombreuses petites sœurs. Pour les amateurs, l'Orval et la Jever Pils sont depuis toujours réputées pour leur amertume, et des brasseurs comme le Chardon réservent une bière plus amère dans une gamme plus douce.      

Dégustation de juillet 2010, pour une bière à consommer avant juin 2012. Un nouvelle dégustation de juin 2011 d'une bouteille de 75 cl était aussi délicieuse avec une amertume plus progressive.


Retour page d'accueil