Dorelei

Brasserie : Fischer 7 rue de Bischwiller BP 48 67301 Schiltigheim France

Contenance de la bouteille : 50 cl

Degré : 6°3


Mousse : Fine, couleur crème.

Couleur : Ambrée, limpide.

Parfum : Assez subtil, frais, assez rare pour une bière mais on repère quand même le parfum malté.

Goût : Comme pour le parfum, les saveurs traditionnelles de la bières sont environnées de saveurs étranges. L'ensemble reste harmonieux, et la douceur du malt est équilibrée par la fine amertume du houblon.


Note : 12/20


Il faut boire cette bière assez fraîche, sous peine de voir les ajouts perdre leur discrétion et l'ensemble devenir écœurant.

La bière n'a pas toujours été aromatisée au houblon, au moyen âge, le Gruyt était un mélange d'épices destiné à aromatiser la bière. Pasteur n'était pas passé par là et le houblon possédant des qualités antiseptiques s'est imposé en maître dans la brasserie jusqu'à atteindre presque le monopole, les brassins bien houblonnés subissant moins d'infections que les autres.

On peut dater des années 1980 la renaissance du Gruyt moderne avec l'emploi du coriandre et d'autres épices dans la blanche de Hoegaarden dont le phénoménal succès a entraîné d'autres bières dont cette Doreleï au bouquet épicé.

La Doreleï se présente dans une jolie bouteille au bouchon de porcelaine mécanique. Le décor sérigraphié est survolé par une majestueuse cigogne comme il se doit pour une bière Alsacienne.

En dehors de la Doreleï, Fischer est connue depuis toujours, (1821) pour sa blonde alsacienne aujourd'hui rebaptisée Tradition. Depuis quelques années elle a fait des coups d'éclat avec une fausse mexicaine à la tequila et par une fausse russe à la vodka, la Desperado et la Kriska.

 

Retour page d'accueil