photo de la bouteille et du verre

Stella Artois



Brasserie : Artois Interbrew Louvain Belgique

Contenance de la boite : 50 cl

Degré : 5°2


Mousse : Abondante et de bonne tenue, grossière.

Couleur : Sensiblement la même que cette page. Bien brillante et limpide.

Parfum : Houblonné, fin et bien présent.

Goût : Houblonné. La bouche s'imprègne gorgée après gorgée d'une fine amertume qui se développe longtemps. Ce n'est qu'après plusieurs gorgées que l'on commence à ressentir les saveurs maltées plus douces. Elle possède un bon corps.


Note : 13/20



Si la Stella Artois ne peut pas disputer à la Pilsen Urquell le titre de découvreur de la Pils, elle représente l'archétype de la blonde légère aussi bien que son illustre modèle.

En Belgique, c'est une institution, elle soude le pays aussi solidement que la royauté.

Trois Pils dominent le Marché, Jupiler dans l'est, Maes dans l'ouest, Stella est partout, particulièrement à  Bruxelles et Louvain ou se trouve la source. L'origine de cette bière est incroyable, il s'agit d'une bière de Noël, mais alors qu'en 2004, la cuvée de Noël est plus sombre et plus forte, la bière de Noël en 1926 était blonde et légère et étincelait comme une étoile d'où son nom donné par un brasseur italophile.

La Stella ne porte pas anno 1926 mais anno 1366 sur la boite, c'est l'année où l'on retrouve la brasserie Den Hoorn sur les registres de la ville de Louvain. En 1708, Sébastien Artois devenait maître brasseur chez Den Hoorn.

Stella est la base de Interbrew, gigantesque groupe belge de brasserie, ce groupe qui domine la brasserie en Belgique est l'un des grands groupes brassicoles mondiaux.

A ce niveau, la bière sort de la haute technologie, l'eau est puisée à grande profondeur, puis corrigée chimiquement, l'orge est malté selon un procédé unique au monde...

 

  


Retour page d'accueil